La Chapelle Notre-Dame de la Joie fut construite au 15e au bord de la mer, derrière une digue qui la protège de ses fureurs. La tempête de décembre 1896 avait alors arraché les portes, démonté la digue et l’eau envahit la chapelle jusqu’à 50 centimètres de hauteur !
Elle forme un plan rectangulaire longé par un étroit appentis côté nord.
La façade tournée vers la mer est aveugle et surmontée d’un clocher entre 2 tourelles d’escalier.
Le retable du chœur est une œuvre de Jean Le Bosser de 1756.
Devant la chapelle, le calvaire est daté de 1588.
Cette chapelle est un hymne à la joie et à la reconnaissance des marins d’avoir été épargnés ou sauvés de la mer. Au Pardon du 15 août, ils processionnaient tête et pieds nus. Puis faisaient la fête avec danses, manèges, jeux…montrant leur joie d’être encore en vie.
En arrière plan le Port de St Guénolé.

Source: Petit-Patrimoine.com

Douce France

Notre Dame de la Joie

Galerie

6 réflexions sur “Notre Dame de la Joie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s